Attentes

Publié le par Doubleclique

Chère imagination, ce que j'aime surtout en toi, c'est que tu ne pardonnes pas.
A.  Breton

Publié dans exotique quotidien

Commenter cet article